Amour Essence Ciel

Spiritualité, soins alternatifs
 
AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion
Chaque être sur Terre est une facette du Grand Diamant mondial
qui reflète sa portion du ciel.
Ce forum rassemble les personnes de bonne volonté mondiale,
les différents courants de l’esprit humain et de leurs guides spirituels,
en toute simplicité et avec un langage accessible à tous,
dans le but de co-créer l'Humanité Une .

Les sujets sont divers, variés et reliés aux sources des textes.
Chacun doit pouvoir apporter sa pierre à l’édifice et trouver ce qui le motive
et le guide sainement dans la vie.

Le partage avec tous, permet de mieux nous comprendre,
mieux nous accepter, mieux nous respecter, mieux nous aimer.

Nous faisons évoluer notre champ de conscience, et celui de l’humanité
en étant dans le coeur.

Partagez | 
 

 Méditation Mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mamichaël
Admin
Admin
avatar

Féminin Date d'inscription : 26/08/2010
Age : 66
Localisation : 01 Ain pays de Gex

MessageSujet: Méditation Mondiale   Lun 22 Oct - 21:05

du 15 octobre, à 21:00 au 7 novembre, à 22:00
Ou que vous soyez sur la terre, seul ou en groupe....

L’Amour Inconditionnel, la Bienveillance, le Partage, et la Fraternité sont les outils indispensables à cette méditation. Mais une seule de ces quatre qualités suffit pour entreprendre et participer à cette initiative collective.
Elle débute par 30 minutes de préparation, puis 30 minutes de méditation.
Il est préconisé de s’habiller en blanc, pour exprimer une volonté de « purification » personnelle et collective.


Méditation Mondiale


Groupe Cœur Créateur
(méditation le soir de la pleine lune du 29 Octobre 2012)

Cette méditation mondiale s’adresse à tous les êtres sensibles et se pratique seul ou en groupe, ou que vous soyez sur la planète terre. C’est le simple fait, d’être connecter tous ensemble en « Conscience », avec un Sentiment Fraternel d’Amour Bienveillant au même instant, qui augmente l’envergure de toutes nos possibilités.
C’est allier nos connaissances réciproques avec Sagesse, pour faire avancer le Monde vers la PAIX.
L’Amour et la Sagesse réunit ensemble, sont la plus belle Création que nous puissions offrir généreusement aux autres. Cette mise en mouvement solidaire engendre un élan et une dynamique extrêmement positive. Appelée Cœur Créateur, celui-ci profite à l’enrichissement général de toute la Conscience Universelle. Que vous soyez simple méditant débutant ou confirmé, sans religion particulière ou avec déjà un beau bagage spirituel, cette méditation en Unité de Conscience, rassemble toutes les Sœurs et les Frères de lumière, qui œuvre pour l’Universalité. Si votre Cœur déborde d’Amour et de Sagesse, soyez bienvenu, soyez créateur. La méditation de la Conscience Universelle réunit le jour de la pleine lune, tous les êtres sensibles qui soutiennent l’émergence de la Beauté, de la Sagesse et de la Créativité. Être un méditant de la Conscience Universel, c’est développer l’Amour Inconditionnel, la Bienveillance, le Partage, et la Justice Sociale, pour les faire jaillir au cœur de son être, au cœur de sa propre Conscience, et au cœur de la Conscience Collective.


Groupe Avoir l’esprit Universel
(4 méditations aux 4 phases de la lunaison
15/10/2012
– 22/10/2012
– 29/10/2012
– 7/11/2012)
Avoir l’Esprit Universel en structurant son pouvoir d’action et sa force créative, avec quatre méditations établit sur les quatre phases de la lunaison, aux mêmes horaires.
La première débute au moment de la nouvelle lune et les 3 autres se poursuivent tout au long du mois, afin d’augmenter l’activité énergétique des méditants.
En gardant toujours à l’esprit, ce moment de « Pleine Conscience Mutuelle » avec les autres êtres, le méditant perpétue cette influence, sur la base de la mécanique du mouvement ascendant et descendant de la respiration. Puis, bien ancré au centre de la terre, il développe progressivement son soleil intérieur, toujours au centre de l’horloge du temps, qui égraine ses quatre quartiers, dans les quatre directions, étiré entre le nadir et le zénith. C’est ainsi qu’il équilibre Conscience Individuelle et Conscience Universelle, en fusionnant « Amour Inconditionnel et Bienveillance fraternelle » pour les restituer dans leur intégralité.
Son esprit fixé vers le haut ne se penche pas vers l’extérieur, reste fermement ancré sur le pistil de son lotus, afin de lier la Source avec la Terre, favorisant « l’éveil » Spirituel.
La Lumière Divine peut alors se déverser avec abondance sur le monde.
Les Lois du partage et de la rétribution s’accomplissent alors pleinement, à travers lui et à travers tous les êtres sensibles. Ainsi le Méditant multiplie ses Chances en multipliant les Chances des autres.


Vijranavadin ou Voie de la « Conscience Universelle
»


Aujourd’hui, chers méditants de la Conscience Universelle, laissez-moi vous parler d’énergies, de réajustements, et d’authenticité.
Le mois dernier, nous avons mis en place un sceau, pour aider les êtres à profiter de notre expérience au cœur de la sagesse, de l’Amour Inconditionnel et du partage fraternel. Maintenant, il est le temps d’entrer dans le vif du sujet de la Conscience Universelle et de montrer notre expérience pratique.
Il y a beaucoup d’énergie et de lumière actuellement, car nous sommes conscient les uns des autres, parfaitement bien ancrés au cœur de la nature terrestre, et que nous générons ensemble une intense luminescence d’Amour.
Le lotus de la Grande Bienveillance Fraternelle est complètement ouvert, l’énergie féminine se diffuse à plein régime, une couche subtile d’affectivité vitale entoure la planète terre, et pénètre les consciences individuelles en douceur.
Ce bouclier de sensibilité cause des réactions diverses et variées. Lâcher-prise, enveloppement, rassemblement, communication intuitive, et cocooning au cœur de son êtreté, au cœur du couple, au cœur de l’amitié, au cœur des rendez-vous, au cœur de l’humanité, en bref voici venue l’heure de la réceptivité.
Bienvenus dans les entrailles de l’émotivité, dans la légèreté de l’intimité chatoyante et dans les fragrances angéliques. Apprendre à observer les métamorphoses provoquées par le jeu subtil de l’élément yin au cœur des êtres est une pure bénédiction. Bien sûr, tout n’est pas encore parfait, et les réactions sont parfois très vives, car nous n’en sommes qu’aux prémisses. Mais la vision de ce léger changement sur la surface des eaux primordiales est une belle marque d’évolution. Comme un léger frissonnement sur la peau dévoile une excitation intérieure, la bonté universelle agit directement sur les inconscients. Même si, les énergies brassées à la surface des consciences individuelles débordent et s’intensifient dans certains endroits du monde, d’autres personnes beaucoup plus sensibles sont particulièrement épuisées ou manifestent une grande irritation à fleur de peau. Mais, le méditant de la Conscience Universelle se centre sur ses exercices méditatifs et entretient sa foi avec ferveur. Faire rayonner la lumière divine à travers des sentiments bienveillants et fraternels est un acte de régularité du flux, ouvrir ses chakras afin de faire circuler ses bonnes énergies avec intensité, entretenir les relations hautement spirituelles qui enrichissent la communauté et utiliser les moyens de communication pour faire circuler les informations aux quatre coins du monde, devient alors un tremplin où grâce et émerveillement s’accomplissent.

1/Là, réside l’objectif des disciples spirituels, même si, nous ne sommes pas encore arrivés dans l’autre monde et si le basculement des consciences n’a pas encore été complètement finalisé.
C’est pourquoi, le méditant de la Conscience Universelle, l’observateur des êtres, des choses et de l’univers tout entier, amplifie son travail de guérison, de purification, et d’harmonisation.
Grâce au perfectionnement de la « foi », à une pratique constante de la « méditation », et des « outils » dont il dispose, il devient une bulle de lumière intense, qui œuvre pour l’humanité, en connexion avec ses Frères et Sœurs de lumière. Chaque pratiquant compte, l’intensité de tous augmente de manière significative et le temps s’accélère inexorablement dans ce voyage vers l’absolu. Qu’il soit un Cœur Créateur, un Esprit Universel, ou un Maître, à sa manière il contribue à l’avancement de l’humanité. Sur le tapis de l’humilité, il entretient sa « foi ». Bien à l’abri de son temple intérieur il accroit son intégrité.
Dans la grotte de sa solitude profonde il cultive la patience. Avec la puissance de sa volonté, il renforce sa vulnérabilité jour après jour.
Au fil du temps, son introspection intérieure devient de plus en plus contemplative. Avec vigueur, il cultive l’harmonisation, en se servant des couples d’opposées. Pour lui, l’instant présent est un miroir pour réguler et dissoudre les imperfections du monde. C’est aussi simple qu’une prise de conscience, un flash rayonnant comme une peur décelée dans le regard d’un Maître, ou le doute d’un Moine dans une hésitation, ou encore la toute petite tension d’une sœur de lumière dans un écris. Sa force est sa sentimentalité, sa puissance est le renouvellement des expériences, sa tonicité est la souplesse de son caractère.
Les blessures psychologiques et les peurs sont des vecteurs de douleurs sous-jacentes, mais elles demeurent essentiellement des facteurs d’accomplissements et des apprentissages de la vie. Elles font grandir l’être humain, et favorisent le passage de l’état d’homme à l’état de surhomme, en obligeant celui-ci à surpasser ses limites, à s’affranchir du « soi » illusoire.
C’est ainsi qu’il apprend à dompter ses passions, à canaliser ses débordements, à gommer ses défauts, à renforcer ses qualités et à donner du corps à sa véritable identité.
Le bonheur est à ce prix, une participation active au cœur de la matérialité, en vue d’une divinité trouvée ou retrouvée. C’est la plage de salut de l’âme spirituelle, l’essence qui est cachée à l’intérieur même de l’EGO ou du « soi personnifié ». Nous avons tous la même essence, ici réside notre unité, et cette partie n’a aucune personnalité. Ce sont la foi et la confiance en soit qui effacent les peurs, mais celles-ci sont nécessaires pour permettre à l’essence de renforcer son éclat pour se dévoiler progressivement. Sans une enveloppe protectrice, l’essence de l’être serait complètement engloutie, avant même d’avoir pu briller. Alors qu’au moment voulu, l’enveloppe de l’ego se déchire quand la lumière intérieure la perce comme un rayon de soleil. Nul besoin de casser la personnalité, mais juste de soutenir et participer, à la mise en place des bonnes cultures de l’esprit, dans les jardins intérieurs de tous les êtres sensibles.

2/ Perdre le pouvoir de blesser et perdre le pouvoir de se sentir blesser, c’est comprendre le double sens d’intériorité et d’extériorité, la double expression du yin et du yang et la double signification des deux Gardiens du seuil. Tout est dans l’annihilation des couples d’opposées. L’un ne peut s’utiliser sans l’autre, car il reste toujours une forme de combat à comprendre. L’abandon total des armes est obligatoire. C’est une solidité essentielle pour celui qui à pris conscience de cette valeur, un moyen d’avancement pour tout enseignant spirituel et une puissance de paix incroyable pour réduire toutes les formes de conflits. Certes, cette solution réclame du temps mais elle est généralement efficace et durable. La paix mondiale n’est pas une recherche de sérénité pour « soi », c’est un état de conscience. Elle doit passer par le cœur et trouver sa véritable identité en tant qu’essence pure. Être morale, devenir meilleur, dissoudre les péchés de l’esprit (méchanceté, jalousie, etc.) cultiver les qualités et vertus, et assumer des responsabilités avec détermination, voilà le chalenge de l’existence. Dans la vie, il n’y a pas que le « soi » à comprendre, il y a les autres, la collectivité et l’humanité toute entière. L’enveloppe du karma est comme un oignon. Une couche personnelle, une couche familiale, une couche pour le lieu, une couche pour la collectivité, une autre couche pour les religions, une couche pour la terre et ainsi de suite. Cet ensemble des causes et des effets englobe la connaissance et conduit sur le chemin de l’unité. Pour en sortir une dernière fois, il faut dépasser ce tout, allez au-delà de l’existence et de la non-existence, du soi et du non-soi, de la forme et du sans-forme, de la vacuité, et de sa propre tranquillité. La vie est peut-être juste un jeu de l’esprit, mais au moins essayons de le faire le plus sérieusement du monde. Transformons notre amour personnel en bienveillance universelle, notre volonté en puissance, notre intelligence en sagesse, pour sublimer notre venue sur terre. Faisons de nos hauts et de nos bas existentiels, des valeurs fondamentales de compréhension humaine et des occasions de nous perfectionner les uns les autres. Acceptons cette abondance de recherche du point d’équilibre et partageons nos connaissances sur ce point d’harmonie comme une source d’enseignement.

3/ Le pouvoir du yin, le savoir des femmes, et la faculté féminine sont immenses, profonds et délicatement enrobant. Cette maîtrise est riche de coutumes et d’enseignements créateurs. Mais, ce savoir à été dissimulé pour être protégé, et il est caché tout au fond de chaque être. Les méthodes pour aller les chercher et les faire remonter à la surface des eaux sont nombreuses. Le soleil de chacun est à l’intérieur dans les profondeurs de l’être, et le soleil extérieur n’est qu’un hologramme de tous nos cœurs assemblés. C’est pourquoi, le méditant de la Conscience Universelle, l’observateur des êtres, des choses et de l’univers tout entier, favorise les exercices qui aident à faire émerger son propre soleil intérieur et celui de tous les êtres sensibles. Il s’aide et aide les autres à s’intérioriser, à s’exprimer sur le sujet, même si s’est un apprentissage difficile pour eux. Il ne faiblit pas devant les mauvais comportements et continue son action contre quoi qu’il se passe. Il donne son exemple à suivre et suit ceux qui sont dans cette mouvance. Quand quelqu’un parle de séparation, il se rappelle que ce sont les égoïstes qui ont perdus progressivement la notion d’unité, dans leur quête à se faire « plaisir » personnellement. Il sait intérieurement que le « plaisir » s’intensifie à devenir de plus en plus ardent et qu’il conduit celui qui le recherche uniquement pour lui, dans un désert d’insatisfaction multidimensionnel. C’est la course effréné vers toujours plus de satisfaction illusoire, un endroit mortuaire ou tristesse, lamentations et revendications sont le lot quotidien. Sortir de cette impasse est une difficulté majeure car il convient de se reconnecter avec les autres êtres et de les accepter tels qu’ils sont réellement. Accepter les travers des autres, c’est un peu accepter les siens. Reconnaitre l’imperfection, la critique constructive, et les remarques justifiées, c’est accepter que nous sommes tout simplement des êtres imparfaits. Bien sûr, il ne faut pas « tout » accepter sous prétexte d’être zen, il faut savoir aussi refuser la dévalorisation systématique, l’inacceptable et être ferme devant des comportements toxiques pour toutes la société. Heureusement, il y a aussi des êtres qui travaillent depuis fort longtemps sur leurs points faibles, sur le développement des qualités et vertus et qui sont vraiment restés loin devant. Ceux-ci sont demeurés dans l’unité, sont restés connectés à la source malgré les obstacles, et la séparativité n’a jamais été consommée par eux. Ils ont toujours fait preuve de « don de soi », ont été des précurseurs du mouvement et il faut « savoir » entendre leurs messages, et reconnaitre leurs immenses talents. Savoir accepter aussi bien celui qui est au-dessus de nous et donc plus fort et celui qui est en-dessous de nous et donc plus faible, juste pour savoir se situer. Ce mode de fonctionnement est extrêmement important pour favoriser les prises de consciences, pour débloquer les situations et développer une conscience unitaire. Il n’y a aucun mal à ne pas savoir ou connaitre quelque chose, à avoir des défauts, à être inférieur dans certaines matières, sinon pour l’EGO. Il faut dire que cette société à fait de nous des concurrents spirituels, des rivaux professionnels, des compétiteurs acharnés et des amoureux très très très jaloux. Nous devons continuellement nous remodeler pour être plus « doux », faire preuve d’humilité pour laisser plus d’espace aux autres et reprendre notre pouvoir face à nos peurs. Nous devons sans cesse, ouvrir notre cœur pour réapprendre à faire « confiance » et savourer cette magnifique existence qui nous est offerte généreusement. En lâchant-prise avec la matérialité, les disciples spirituels avancent ensemble sur le chemin de l’éveil et de l’unité divine, sans discrimination envers aucune religion.

4/ L’équité et la justice sociale sont des qualités de l’âme, des fragments de lumière de la Conscience Universelle. Chaque être à une petite parcelle de cette lumière en lui, depuis sa naissance. Mais la matérialité recouvre cette richesse éclatante d’humanité. Descendre dans nos profondeurs, pour faire émerger l’éclat de cette trace de charité, est une descente en apnée dans notre intériorité. Prendre du plaisir dans cette découverte, savoir sonder cette immensité méconnue pour chercher, puis remonter avec des objets, qui seront parfois des choses sans valeurs mais aussi et surtout des trésors inestimables, c’est partir à la conquête d’un continent enfouis. Cette descende n’est pas une descente aux enfers, mais bien une quête de savoir, une valorisation des acquis des vies précédentes, un étiquetage de nos connaissances, une compréhension de notre psyché, et un inventaire complet de tous les objets qui s’y trouvent. Cet apprentissage embellit notre conscience individuelle et embellit également la conscience universelle. Il ne faut surtout pas l’oublier. A chaque descente, le méditant de la conscience universelle, l’observateur des êtres, des choses et de l’univers tout entier, descend toujours un peu plus loin, devient de plus en plus « bon » dans sa discipline, et remonte vers la surface de sa conscience avec des objets dont il devra trouver la nature et la signification. C’est ainsi que nous devenons meilleur. Un jour, le méditant découvre une coquille, l’ouvre et la beauté de la perle qui s’y trouve éblouie sa conscience. Ce jour là, il passe de l’autre côté pour atteindre la lumière de son identité spirituelle, la lumière de son essence pure et retrouve cette équité fraternelle. Alors plus jamais, il n’oubliera « qui il est » réellement, et cette justice éblouira en lui comme un soleil lumineux qui éclaire les autres. L’incursion dans les délices de l’être est un sport de toute beauté, que ce soit pour « soi » ou pour les autres. Les bénéfices en sont le contentement, la joie altruiste, la compassion, l’égalité d’âme et toutes les vertus qui augmentent la croissance des êtres et les révèlent à eux-mêmes. Parce que du chaos nait la perfection et de la perfection nait le chaos. C’est le cycle naturel de la vie, le point d’équilibre qui créé le déséquilibre et inversement. Vivre cette descente ou cette remontée, ne doit pas faire de nous, des hommes et des femmes, vainqueurs ou vaincus, des riches ou des pauvres, ou de notre vie, des avantages ou des inconvénients, mais une discipline de l’esprit qui nous aide à comprendre et à grandir. Avoir la « chance » d’être des pionniers spirituels, des précurseurs religieux, des disciples lumineux ou des simples méditants aimants et bienveillants, devrait nous combler de joie et de gratitude envers toute la création. Mais l’être humain est d’un genre exigent, il préfère regarder d’en haut pour avoir une vue sur le futur alors que la vue est bien meilleure tout en bas, là ou l’on peut lire dans le cœur des êtres. Encore faut-il développer des qualités d’endurance pour faire de ses invasions aquatiques des instants de vérité incontournable, ou plaisir et déplaisir se vivent en intégralité. Juste pour comprendre, pour vivre sa vie, pour ne pas fuir continuellement le « soi », pour avancer et devenir des êtres éveillés. Ce qu’il convient surtout d’apprendre, c’est à stopper de manière efficace les gémissements sans fondement qui se vivent sans fin, et les insatisfactions chroniques qui font de notre vie un enfer de tristesse et de mélancolie. L’endurance est une qualité qui se développe dans les moments difficiles où il faut prendre sur « soi », être courageux, pousser son effort un peu plus loin, pour tenir sur la longueur. Elle est un repère entre celui qui parle beaucoup et celui qui pratique réellement. La constance aide les êtres à relever la tête, à franchir les marches de l’échelle ascensionnelle, parce qu’elle développe en elle-même une belle énergie détoxiquante. C’est l’expérience du travail journalier qui fait la différence entre un débutant et un expert. C’est pourquoi le méditant de la Conscience Universelle ne regarde pas le corps, ni l’effort à faire, ni même les formes visuelles, et encore moins les formes de l’esprit. Non, il fixe son esprit sur la contemplation du vide et de l’espace.

Alors, fermez vos yeux et contempler le vide. Aimez le, chérissez-le, gratifiez-le, remerciez-le infiniment, car il n’y a rien d’autre à « voir » que cette vacuité sans fin. Le reste et la sagesse sont ailleurs, dans cet effort de conscientisation, à l’instant ou le corps, le cœur et l’essence fusionnent complètement, pour ne laisser derrière eux que l’immensité d’une énorme boule d’énergie divine. A cet instant, la vie et la mort, n’ont plus aucune importance. Seul demeure l’esprit devenu énergie…….. !


Sujet de la méditation de la pleine lune du 29 octobre 2012


Vivre l’énergie féminine durant tout le mois pour développer sa féminité, sa douceur et sa tendresse, sa fluidité et son expansion, sa réceptivité et son sens de l’accueil, son écoute attentive et son lâcher prise, sa générosité et son sens du partage fraternel, et toutes les qualités en adéquation avec l’eau adamantine. Vivre pleinement le lâcher-prise, la confiance et la foi en soi, en les autres et en l’univers. Apprendre à ne plus accepter l’inacceptable et les situations toxiques pour la part féminine qui est en vous. Savoir être ferme, et argumenter calmement pour défendre ses points de vue. Apprendre à convaincre en utilisant le pouvoir du yin.


Sujet des 4 méditations de Avoir l’Esprit Universel
(15 octobre, le 22 octobre, le 29 octobre et le 7 novembre 2012)


Se servir de l’énergie féminine pour développer sa conscience, ses projets ou soutenir les projets des autres; augmenter son énergie yin, se réajuster par rapport aux autres et trouver son identité personnelle. Le travail du cœur créateur et de l’esprit universel du méditants de la Conscience Universelle est orienté sur le toit du monde, sur le Tibet, les Tibétains, sur la Syrie, les Syriens, et sur les conflits mondiaux en vue de les apaiser. Ce peut-être également sur les conflits personnels, les blocages à surmonter, et un besoin pressant de sérénité.


- Préparation 30 minutes : réciter, lire, écrire, ou écouter des prières, mantras ou de la musique de relaxation.

Exemple :Buddhist Chants & Peace Music - Hanshan Temple
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BoN4MD7G2is



– Méditation 30 minutes : Méditation sextuple yoga, ou votre méditation habituelle, ou pour les débutants, explication sur ce lien :
http://www.veronique-arlette.org/pages/La_meditation_sextuple_yoga-5498998.html


Remerciements à chaque participant
L’évolution spirituelle est un bien en « soi »
Veillez au bien des autres est un enseignement
L’amour est une étincelle de lumière qui se purifie de jour en jour
Avec une Grande Bienveillance Fraternelle et salutaire
Amour-Sagesse-Créativité
Véronique-Arlette le 14 octobre 2012
www.veronique-arlette.org
ღ Namaste ღ

_________________
« Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle rencontre une vive opposition avant d’être acceptée comme une évidence. » Arthur Schopenhauer

Revenir en haut Aller en bas
http://amouressenceciel.forumactif.com
 
Méditation Mondiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amour Essence Ciel  :: Méditations-
Sauter vers: